您的居住國
Votre pays de résidence
Your country of residence
我年齡大於18歲
I’m older than 18 years old
Je reconnais avoir plus de 18 ans
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.
À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
The French don't have rush
They Have le temps de vivre

La french touch : l’exception française

50% music
20% dancefloor
30% fabuleux

Quand on vous dit French Touch, on ne parle pas forcément de gastronomie ni du système des 35h mais bien de musique. Retour sur ce genre musical qui a placé la France sur le devant de la scène.

Les origines

Début des années 90, la France découvre la techno grâce à l’arrivée des raves en France, suite à leur interdiction par Margaret Thatcher en Angleterre (être une dame de fer, ça a parfois du bon). Plusieurs jeunes Dj’s de l’époque comme Laurent Garnier, David Guetta (eh oui…), Dimitri From Paris, Dj Cam ou encore Air s’empare alors des BPM et des platines et commencent à créer un nouveau son mêlant la house et la techno de Detroit et Chicago avec des influences multiples comme le funk, la disco, le jazz, la soul, le trip hop ou l’acid jazz.

L’apogée

Au milieu de la decennie, la phénomène French Touch explose grâce à plusieurs projets devenus emblématiques : l’album Boulevard de Saint Germain en 1995 avec ses influences acid jazz et deep house, sans oublier Homework, le premier album des Daft Punk sorti en 1996 (« Around the world, around the wooooorld… »). Dans la foulée, plusieurs artistes vont se faire connaître comme Etienne de Crécy, Cassius et Demon. Mais c’est surtout le titre Music sounds better with you de Stardust, vendu à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde qui va finir d’imposer le genre comme un phénomène culturel.

Les héritiers

Pas besoin de tomber dans la nostalgie des 90’s pour avoir la touche française. Les héritiers du genre continuent de faire vivre ce son sous les traits de Justice, C2C, Kavinsky, Breakbot, Mr.Oizo, Yuksek et Brodinski. À vos playlists.

Voir la série documentaire Touche Française d’Arte

http://creative.arte.tv/fr/touchefrancaise

si vous avez aimé cet article vous aimerez aussi...